[menu]

L’enfer du cash


downloadez ce vidéo | linkez à ce vidéo

La Déprogrammation – CH05. Sylvain Laforest, auteur de la Déprogrammation, nous explique comment l'argent des banques centrales est une arnaque. Voyez toute la série ici: https://emakrusi.com/video-category/103-la-deprogrammation/.

précedent | suivant
Populaire cette semaine:
Toutes catégoriesDocumentaires françaisComplotistes françaisDocumentaires anglaisComplotistes anglaisplus...
Un documentaire qui parle du plan de dépopulation des O.G.N. qui inclut des stérilisations forcées.
John D. Rockefeller, Cornelius Vanderbilt, Andrew Carnegie, Henry Ford et J.P. Morgan : cinq noms associés au rêve américain et au capitalisme, cinq hommes d'affaires et industriels qui ont contribué à faire des États-Unis une nation prospère.

Henry Ford, né le 30 juillet 1863 à Dearborn (Michigan, États-Unis) et mort le 7 avril 1947 dans la même ville, est un industriel américain de la première moitié du xxe siècle et le fondateur du constructeur automobile Ford. Son nom est notamment attaché au fordisme, une méthode industrielle alliant un mode de production en série fondé sur le principe de ligne d’assemblage et un modèle économique ayant recours à des salaires élevés. La mise en place de cette méthode au début des années 1910 révolutionne l’industrie américaine en favorisant une consommation de masse et lui permet de produire à plus de 16 millions d’exemplaires la Ford T ; il devient alors l’une des personnes les plus riches et les plus connues au monde.

Ford a une vision globale de son action : il voit dans la consommation la clé de la paix. Son important engagement à réduire les coûts aboutit à de nombreuses innovations techniques mais également commerciales ; il met ainsi en place tout un système de franchises qui installe une concession Ford dans un maximum de villes en Amérique du Nord et dans les grandes villes des six continents. La Fondation Ford hérite de la majeure partie de la fortune de Ford, mais l’industriel veille néanmoins à ce que sa famille en conserve le contrôle de façon permanente. D’ailleurs, il assumera très longtemps le poste de président de la Ford Motor Company. Dans les années 1930, Ford se constitue, selon l'expression du New York Times, « la plus importante troupe militaire privée du monde ». Il s'associe à la pègre de Détroit, notamment afin de recruter des mercenaires capables d'intimider les syndicalistes et de mener des actions punitives contre les ouvriers grévistes.

Le diplôme de docteur en ingénierie lui est délivré par l’Université du Michigan et le collège de l’État du Michigan. Il reçoit par ailleurs un LL.D. honoraire de l’Université de Colgate. En collaboration avec Samuel Crowther, il écrit My Life, and Work (1922), Today and Tomorrow (1926) et Moving Forward (1930) qui décrivent le développement de son entreprise et expose ses théories sociales et industrielles. Son nom est également associé au livre The International Jew ainsi qu’au journal The Dearborn Independent, ce qui lui vaudra de nombreuses controverses concernant son antisémitisme et ses liens avec le régime nazi, certains voyant en lui l'un des maîtres à penser de Hitler.

Origines irlandaises et enfance à Dearborn
Le père d’Henry Ford, William Ford (1826-1905), est natif de la paroisse de Kilmalooda, située dans le comté de Cork en Irlande. En 1847, âgé de 21 ans, il immigre avec sa famille aux États-Unis où, l’année suivante, son père John Ford fait l’acquisition auprès d’un vieil homme également originaire de Cork, d’une ferme dans le comté de Wayne près de Détroit1. C’est dans cette ferme où il travaille avec son père que William fait la connaissance de Mary Litogot (1839-1876), dont il tombe amoureux. Née dans le Michigan de parents immigrés belges, elle est la fille adoptée d’un des employés de la ferme, Patrick Ahern1. William et Mary officialisent leur union le 21 avril 18611 ; après leur mariage, ils décident de s’installer ensemble à Fair Lane (en), la résidence où vivent les parents de Mary, à Dearborn. Le 30 juillet 1863, Mary donne naissance à Henry Ford, l’aîné d’une fratrie qui comptera six enfants2.

Portrait d'Henry Ford en 1888 ; il est alors âgé de 25 ans.
Henry fréquente l’école jusqu’à l’âge de 15 ans2. Il n’éprouve que peu d’intérêt pour ses études et se révèle piètre élève ; d’ailleurs, il n’apprendra jamais à orthographier ni à lire correctement, et ne s’exprimera toujours que de la manière la plus simple2. S’il n’aime guère plus la vie agricole, Henry Ford se passionne en revanche très tôt pour la mécanique. À l’âge de 12 ans, il reçoit une montre de poche de son père qu’il parvient à démonter et remonter de nombreuses fois, gagnant une réputation de réparateur de montres auprès de ses voisins et amis3. Selon Henry Ford, « une immense quantité de savoir peut être acquise simplement en bricolant des choses. La manière dont tout est fabriqué ne peut pas uniquement s’apprendre des livres »3. Par la suite, Ford passe le plus clair de son temps dans un atelier qu’il équipe lui-même et où il construit, à l’âge de 15 ans, sa première machine à vapeur4,5.

Jeunesse
Dans ce documentaire, présenté en 2007 au Royaume-Uni, différents experts et scientifiques, dont certains ont fait partie du groupe Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), témoignent et dénoncent la corruption scientifique et politique de cette organisation onusienne et la supercherie du réchauffement climatique, d'origine humaine ou non. À moins d'être profondément stupide, ce documentaire nous fait comprendre que le réchauffement d'origine anthropique est un business qui génère des dizaines de milliers d'emplois, qui génère des milliards de dollars, que c'est nul autre qu'un "éco-impérialisme" qui est en train d'asseoir sa dictature au nom de la sauvegarde de l'humanité alors qu'il n'y a aucune menace telle qu'annoncée, outre peut-être le Soleil contre qui nous ne pouvons strictement rien faire! Mais le Soleil, le GIEC s'en moque...

La théorie du réchauffement climatique est une des stratégies de l'ONU et de son Agenda 21 pour contrôler les activités humaines. Bientôt, l'ONU va devenir le dépositaire mondial de la Terre et de toutes ses ressources et va ainsi contrôler l'énergie, l'eau, la nourriture, l'agriculture et tous les aspects de la création. Les désordres climatiques, quoique causés par la convergence de variables météorologiques, serviront en grandes pompes à la propagande réchauffiste à s'imposer comme doctrine du Salut! Et quelle inquisition sera menée contre tous ceux et celles qui oseront remettre en question la température de l'eau!

Remarquez bien: lorsqu'il y a des canicules, les météorologues et les médias nous piochent dans la tête que c'est à cause du "réchauffement planétaire". L'hiver dernier, lorsqu'il y avait des records d'accumulation de neige et de froid, pas un mot sur le "réchauffement planétaire", ils nous parlaient de "changements climatiques". Al Gore, noyé par ses innombrables prédictions manquées, qui n'est que le porte-voix du GIEC et du lobby, a trouvé une solution pour colmater le trou dans son bateau: "Il fait froid dans certaines parties des États-Unis, mais le Dr. Michael Mann, scientifique du climat [GIEC] , explique que c'est exactement ce que nous devrions attendre de la crise climatique."

Le réchauffement climatique crée un refroidissement des températures: c'est logique non?

Voici quelques extraits tirés du documentaire:

- Aucune preuve n'établit que le climat est déterminé par le CO2 généré ou non par l'homme. Le climat de la Terre a toujours changé.

- Le GIEC est un organisme politique et leurs conclusions sont politiques.

- Des scientifiques du GIEC ont démissionné parce qu'ils étaient en désaccord avec les conclusions du groupe et malgré cela, leurs noms sont restés dans les rapports.

- Nous avons intérêt à susciter la panique pour obtenir de l'argent dans les fonds de recherche pour la science du climat.

- Le CO2 ne représente qu'une infime partie de l'atmosphère de la Terre, son pourcentage par rapport aux autres gaz comme l'oxygène, l'azote, l'argon, est de 0,054%, c'est une part incroyablement faible.

- La vapeur d'eau est un gaz à effet de serre de loin plus important que le CO2.

- Le CO2 n'entraîne pas l'élévation des températures, mais il suit l'augmentation des températures.

- Il y a un lien étroit entre le nombre de tâches solaires, et les cycles solaires, et les températures sur Terre.

- Le Soleil gouverne le climat, le CO2 ne compte pas.

- Les médias et les journalistes scientifiques sont contraints d'être toujours plus alarmistes puisque s'ils ne le sont pas, les gens diront: "Vous nous disiez la même chose il y a 5 ans".

- Il y a 1000 ans, le Groenland était plus chaud que maintenant et il n'y a pourtant pas eu de fonte significative.

- Les calottes glaciaires sont naturellement et constamment soumises à un processus de contraction et d'expansion: la glace est toujours en mouvement.

- Le détachement de morceaux de glace n'est pas plus inhabituel que les feuilles qui tombent des arbres à l'automne.

Extraits d'un lettre ouverte du Dr. Frederick Seitz, physicien américain et ex-président de l'Académie des Sciences des États-Unis dans le Washington Post du 6 mars 2008

"Le rapport du GIEC n'est pas conforme à la version approuvée par les scientifiques ayant contribué à sa rédaction".

"Aucune étude n'a pu prouver de façon définitive que l'on pouvait attribuer les changements climatiques aux gaz à effet de serre".

"À ce jour, aucune étude ne peut dire que l'homme est totalement, ou même en partie, responsable des changements climatiques observés".

"Jamais je n'ai constaté une violation aussi alarmante des règles de déontologie que celle dont témoignent les événements qui ont abouti au rapport du GIEC".
aka: Babylon Decoded Français
BabylonDecoded décode et expose le système Babylonien depuis 2012.
Restez au courant du dévelopement du plan pour vaincre les forces du mal
Doit-on accepter de renoncer à nos libertés individuelles sous couvert de nécessité ? De nos jours, les états sont de plus en plus nombreux à avoir recours aux technologies de surveillance pour arrêter la propagation du coronavirus. Ce documentaire nous dresse un portrait effrayant de l'obsession sécuritaire. Des caméras à reconnaissance faciale à la répression chinoise des Ouïghours, il semblerait que le totalitarisme numérique est devant nous.
The Out Of Shadows documentary lifts the mask on how the mainstream media & Hollywood manipulate & control the masses by spreading propaganda throughout their content. Our goal is to wake up the general public by shedding light on how we all have been lied to & brainwashed by a hidden enemy with a sinister agenda.
Un documentaire édifiant retrace le combat de ce chimiste américain contre les produits bourrés d’additifs dangereux, qui permettra de faire voter les premières lois pour la sécurité alimentaire aux Etats-Unis.
aka: https://twitter.com/colin_show
Colin nous parle de l'actualité et de la crise sanitaire.
aka: Alexis Cossette-Trudel
Alexis Cossette-Trudel nous parle de l'actualité et des complots qui nous menacent.
Tristan Guillemette par Objectif Floride, veut aider les québecois à immigrer en Floride. Très Interessant.
Tous les jours Richard Boutry, ancien présentateur sur France Tv et TV5 Monde, vous propose une chronique d‘une minute sur des faits d‘actualité ou des sujets plus intemporels, qu‘il traite avec une patte à la fois journalistique et personnelle.
Enfant surdoué, passionné de codage et de mangas, Mark Karpelès est connu par la communauté geek sous le pseudonyme de «Magical Tux». A l'âge de 24 ans, ce Français part s'installer au Japon et achète quelques années plus tard MT. Gox, une plateforme d'échanges de cartes, qui utilise le «bitcoin» comme monnaie de transaction. En 2014, l'empire MT. Gox s'effondre, après une affaire de piratage dans laquelle Mark Karpelès fait figure de principal suspect.
La Chine, nation la plus peuplée au monde abrite une industrie en plein boom, la récolte d’organes humains.
Cependant, ces dernières décennies des rapports ont émergés démontrant que la majorité des organes prélevés ne sont pas issus des condamnés à mort ou de donations comme le prétendent les autorités chinoises. Mais plutôt d’innocents prisonniers de conscience assassinés sur demande.
Des enquêteurs à travers le monde continuent de découvrir des éléments montrant la véritable nature et ampleur de ces abus.
En juin 2016, trois enquêteurs indépendants ont publié conjointement un rapport de 680 pages de preuves irréfutables…
Le film raconte l’histoire croisée de George Orwell et d’Aldous Huxley, les auteurs des deux grands romans d’anticipation : « 1984 » et « Le meilleur des mondes ». Ecrits il y a plus de 70 ans, ces deux romans trouvent un écho extraordinaire dans nos sociétés d’aujourd’hui : faits alternatifs, fake news, ultra-surveillance… Orwell et Huxley semblent avoir imaginé toutes les dérives de nos sociétés.

Avant l’ère de la surveillance généralisée, des fake news ou des bébés sur mesure, deux romans d’anticipation du XXe siècle ont alerté sur les dérives des sociétés démocratiques : Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley et 1984 de George Orwell, parus respectivement en 1932 et 1949.

Écrits par deux Anglais, qui se croisent en 1917 au chic collège d’Eton − le premier, professeur dandy, y enseignait le français au second, Eric Blair de son vrai nom, boursier égaré dans l’institution −, ces livres mettent en scène des dystopies également cauchemardesques mais foncièrement divergentes. Quand Le meilleur des mondes annonce une aliénation consentie au travers d’une civilisation hédoniste, consumériste et eugéniste dans une Londres futuriste, 1984 dénonce la surveillance systématisée d’un régime totalitaire, sous l’œil terrifiant − et faussement rassurant − de « Big Brother ».

Si George Orwell a lu avec passion le roman de son aîné, l’ancien combattant du POUM (Parti ouvrier d’unification marxiste) en Catalogne pendant la guerre d’Espagne a été marqué par la violence et la propagande des fascismes en Europe comme du stalinisme en URSS. Issu d’une famille nantie de scientifiques et frère d’un biologiste eugéniste, Huxley, à son tour, jugera le livre d’Orwell « profondément important« , mais ne partagera pas sa vision de l’avenir, qui ne peut, selon lui, se réduire à « une botte dans un visage« . L’un redoute une dictature scientiste qui, en s’appuyant sur les biotechnologies, asservirait des individus programmés, quand l’autre imagine un État bureaucratique et répressif qui confisquerait la liberté de penser et la mémoire.

Monstre hybride

En confrontant les versions du « monde d’après » d’Aldous Huxley et de George Orwell, comme les itinéraires respectifs des deux écrivains, ce documentaire montre combien leurs œuvres visionnaires, qui ont en commun la manipulation du langage et la falsification de l’histoire, rencontrent les enjeux glaçants du monde contemporain, sorte de monstre hybride à la croisée de leurs romans.

Éclairée par les analyses de critiques, d’écrivains (Boualem Sansal) et de philosophes (Cynthia Fleury), comme de l’émouvant témoignage du fils adoptif de George Orwell, Richard Blair, une relecture opportune, au temps de la surconsommation, des caméras à reconnaissance faciale, des réseaux sociaux ou encore des éructations de Donald Trump qui martèle : « Ce que vous voyez et lisez n’est pas la vérité. »
Comment influencer les foules ? À travers la figure d’Edward Bernays (1891-1995), l'un des inventeurs du marketing et l'auteur de "Propaganda", un passionnant décryptage des méthodes de la "fabrique du consentement".

Si les techniques de persuasion des masses apparaissent en Europe à la fin du XIXe siècle pour lutter contre les révoltes ouvrières, elles sont développées aux États-Unis pour convaincre les Américains de s’engager dans la Première Guerre mondiale. Peu connu du grand public, neveu de Sigmund Freud, l'auteur du livre de référence Propaganda et l'un des inventeurs du marketing, Edward Bernays (1891-1995) en fut l’un des principaux théoriciens. Inspirées des codes de la publicité et du divertissement, ces méthodes de "fabrique du consentement" des foules s’adressent aux désirs inconscients de celles-ci. Les industriels s’en emparent pour lutter contre les grèves avec l’objectif de faire adhérer la classe ouvrière au capitalisme et transformer ainsi le citoyen en consommateur. En 2001, le magazine Life classait Edward Bernays parmi les cent personnalités américaines les plus influentes du XXe siècle. Ce documentaire riche en archives retrace, à la lumière d’une analyse critique – dont celle du célèbre linguiste Noam Chomsky –, le parcours de celui qui, entre autres, fit fumer les femmes, inspira le régime nazi, accompagna le New Deal et fut l'artisan du renversement du gouvernement du Guatemala en 1954.

Edward Bernays s'inspirera des travaux du français Gustav Le Bon qui se dernier fera paraître vingt ans plus tôt le livre "Psychologie des Foules" en 1895.
"Comment les médias racontent le Covid". Un film de Bernard Crutzen sur le traitement médiatique de la crise par les médias belges francophones. Ce qu'ils disent, comment ils le disent, et ce qu'ils taisent. Avec une attention particulière à la notion de "complot" Partagez largement, il faut faire bouger les lignes !
Au début du XXe siècle, le docteur Edward Bach, médecin homéopathe londonien, va mettre au point 38 remèdes floraux concernant les propriétés de guérison des essences florales, les fameuses Fleurs de Bach, qui seront l'œuvre de sa vie.

Ces fleurs rééquilibrent les émotions à l'origine de nombreux troubles physiques et psychologiques, en nous reliant à notre propre source interne.

Ce film nous emmène au cœur de l'histoire et de la vie de l'inventeur, et nous partons à la découverte dans la nature de ces fleurs magiques. Cette méthode de thérapie a depuis aidé des milliers de personnes dans le monde.
aka: Sylvain Laforest
La fabrique de l'Histoire, avec l'auteur, Sylvain Laforest.

Il est 14h00, j’ai rendez-vous au téléphone avec Sylvain Laforest, un réalisateur, journaliste et réalisateur québécois qui n’a pas sa langue dans la poche. Nous avons prévu de faire une vidéo pour présenter son nouveau livre Guerres et Mensonges. Un pavé de plus de 400 pages qui retrace les fake news historiques et met en lumière les mensonges qui peu à peu ont fait “notre” histoire, celle qu’on nous apprend à l’école. Celle qu’on nous raconte dans les médias de masse. Nous nous parlons longuement. Et là, je réalise qu’on ne fera pas qu’une vidéo comme prévu au départ mais des centaines: c’est tout un univers qui s’annonce. Un univers de pavés dans la marre, de spontanéité et d’ambiance rétro “jazz & gangsters”.
Je viens de découvrir cette chaîne. Un rasta man anti vax. Je l'adore déjà!
aka: https://linktr.ee/ameliepaul
Complotiste québecoise belle et drôle. Elle fait des vidéos de satyre sur les mesures sanitaire illogiques et des entrevues avec d'autres complotistes du Québec.
Une excellente chaine française sur la politique américaine et le combat entre le bien et le mal.
LadyDragon est une vraie journaliste qui a couvert des guerres et maintenant suit en temps réel la plus grande guerre de tous les temps!
Ema Krusi informe sur les incongruités de la crise sanitaire depuis le début de la situation. Elle a intenté des actions en justice pour faire valoir ses droits et dirigé de nombreux lives de "L'Info en question" ainsi que fait des capsules sur l'histoire avec un historien Québecois fort intéressant, Sylvain Laforest.
C
omplotolister est un site sur les dépisteurs de complots. Libre à vous de décider ce que vous croyez ou pas.

chat de selection de kossé regarder